Dernière célébration en l’église Maria-Goretti


Publié le 20 mai 2007
La dernière célébration au culte en l’église Maria-Goretti est prévue le 3 juin 2007.

Puisque le délai d’un an après l’annonce de la fermeture éventuelle de l’église Maria-Goretti, incidemment la première du territoire de Charlesbourg, sera atteint le 1er juin 2007, les responsables de la pastorale de la paroisse Saint-Charles-Borromée invitent les fidèles intéressés à assister en grand nombre à la dernière célébration officielle au culte dans cette église prévue le 3 juin prochain à compter de 11 h.

La messe sera présidée par Mgr Gilles Lemay dans le cadre de sa visite pastorale paroissiale. Le prélat sera secondé pour l’occasion par le curé de la paroisse Saint-Charles-Borromée, Laurier Morasse. Cette dernière célébration risque d’être empreinte d’émotions puisqu’on a fait parvenir des invitations à la vingtaine de prêtres qui ont travaillé au sein de la paroisse depuis sa création en 1963. «Nous profiterons de cette dernière célébration pour rappeler les éléments forts de l’histoire de l’église, a souligné l’agente de pastorale, Martine Lambert. On traitera donc des baptêmes qu’on y a célébrés, des mariages, des funérailles, etc. On respectera le rituel de fermeture d’église prévu dans le code de droit canonique à la fin de la célébration».

En fait, cette dernière célébration se veut un geste officiel et public effectué par les autorités paroissiales pour clore l’aspect culte de l’église Maria-Goretti. «Nous inviterons par la suite les fidèles présents à se diriger vers le sous-sol de l’église où nous leur offrirons un cocktail dînatoire. Dans les semaines qui suivront cette dernière activité officielle du culte, on procédera à l’enlèvement de tous les signes religieux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’église. De tels signes sont le chemin de croix, le mobilier liturgique, les vases sacrés, les statues, etc.», d’ajouter l’agente de pastorale.

La paroisse Maria-Goretti a été fondée en 1963. L’église a été bâtie en 1966 et a été consacrée en 1988,, ce qui faisait en sorte que ce lieu était réservé exclusivement au culte. C’est finalement en janvier 1999 que les paroisses Sainte-Maria-Goretti, Sainte-Cécile et Saint-Charles-Borromée ont été unies pour ne former que la paroisse Saint-Charles-Borromée.

Il est à noter que les locataires actuels n’ont pas à s’inquiéter pour le moment de perdre leur lieu de rassemblement. Ils pourront en effet continuer à utiliser les espaces tant qu’il n’y aura pas une entente conclue entre l’assemblée de fabrique et un groupe ou un regroupement. D’ici là, on n’investira plus d’argent dans le bâtiment autrement que pour en empêcher la détérioration.