Sections

Frédéric Parent: l’art de développer des défenseurs


Publié le 5 septembre 2017

Parent aime garder une bonne relation avec ses anciens joueurs. Certains viennent même remplacer dans sa ligue de garage!

©(Photo TC Media - Charles Lalande)

HOCKEY. En poste pour une 12e saison à titre d’entraîneur adjoint avec le Blizzard du Séminaire Saint-François (SSF), Frédéric Parent veille au développement des défenseurs depuis 2010. Les chiffres et les témoignages de ses anciens joueurs témoignent de son bon boulot effectué loin des projecteurs. 

De 2012 à 2017, un arrière du Blizzard a été sélectionné en première ronde au repêchage de la LHJMQ. Au total, 15 défenseurs ont trouvé preneur.

Frédéric Allard, choix de 1er tour des Saguenéens de Chicoutimi en 2013 et espoir des Predators de Nashville, a déjà écrit sur son compte Twitter que «tout le crédit [de cette statistique] revenait à Frédéric Parent». 

Frédéric Parent en compagnie de son fils Justin et de la Coupe Jimmy-Ferrari.
(Photo TC Media - Charles Lalande)

Un commentaire qui fait sourire le principal intéressé, qui rejette du revers de la main cette entière contribution à la séquence: «C’est flatteur de l’entendre dire ça, mais ce n’est pas vrai! À la base, le crédit revient au joueur, à son talent et à ses efforts. Mon travail est de l’accompagner et de cheminer avec lui», répond celui qui remercie la confiance de Serge Beausoleil, Bryan Lizotte et Martin Laperrière, les trois chefs d’orchestre du Blizzard de la dernière décennie.

«Souvent, un choix de première ronde qui grandit dans la Structure Hockey Blizzard joue une seule année dans le Midget AAA. Personnellement, j’ai davantage de fierté de te parler des gars repêchés un peu plus tard qui reviennent ici et réussissent à percer.»

Le natif de Beauport et résident de Charlesbourg cite en exemple David Noël et Olivier Crête-Belzile. À leur deuxième saison dans le circuit Midget AAA, le premier a été en nomination pour le titre de défenseur de l’année tandis que le second l’a remporté. L’été dernier, Noël a été repêché dans la LNH par les Blues de Saint-Louis au cinquième tour.

Approche simple et payante

Quand on lui demande quelle est sa façon de diriger, Frédéric Parent répond tout simplement: «Je reste moi-même. Je communique de la même façon avec tout le monde. Le joueur qui me croise à l’épicerie va voir exactement la même personne qu’il a vue à l’aréna», illustre-t-il.

Lorsque le match débute, il aime être très proactif lors de la première période, apportant quelques ajustements nécessaires. Globalement, il aime laisser une liberté dans le jeu de ses protégés: «Les gars sont intelligents. Ils savent très bien quand ils font une erreur, alors ça ne sert à rien de leur rappeler.»

Va-t-il graduer dans la LHJMQ?

Si, après toutes ces années, il n’est pas derrière le banc d’une formation de la LHJMQ, c’est parce qu’il «attend la situation parfaite». Il a eu des offres, mais c’est davantage une question de «timing familial», explique le père de deux enfants de 7 et 9 ans.

«Je ne cacherai pas que j’ai le goût de vivre cette expérience. Je sens que je m’en approche», conclut-il. 

Ce qu’ils ont dit à son sujet

«C’est un coach extrêmement préparé et passionné. Il écoute ses joueurs. C’est toujours un plaisir de le revoir chaque été. La séquence montre à quel point il fait du bon travail.» - David Savard, défenseur du Blizzard en 2006-2007, aujourd’hui avec les Blue Jackets de Columbus (LNH).

«Il est très proche de ses joueurs et n’hésite pas à prendre du temps avec nous. Quand tu fais une erreur, il ne te crie pas après, il reste calme. Je n’ai jamais entendu un gars parler en mal de lui, ça en dit long.» - Frédéric Allard, défenseur du Blizzard en 2012-2013 et espoir des Predators de Nashville (LNH).

Liste de ses défenseurs repêchés en 1ère ronde

  • 2012: Olivier LeBlanc
  • 2013: Frédéric Allard
  • 2014: Benjamin Gagné
  • 2015: Antoine Crête-Belzile
  • 2016: Marc-Olivier Alain
  • 2017: Thomas Pelletier