Alain Moreau: bientôt dans un cinéma près de chez vous?


Publié le 9 juin 2015

MUSIQUE. Sa passion pour les trames sonores de films a conduit Alain Moreau à mettre sur pied Wbe musique pour y offrir ses talents de compositeur. Admirateur des John Williams (Star Wars, Les dents de la mer, La liste de Schindler) et Hans Zimmer (Le roi lion, Pirates des Caraïbes) de ce monde, il rêve de voir son nom sur grand écran.

Alain Moreau a joué ses premières notes à la flûte à bec, «comme tout le monde. La différence, c'est que j'aimais ça!», rapporte-t-il en riant. À l'école secondaire, il troquera d'instrument pour la trompette, pour finalement en arriver à acheter sa première guitare. Ses premières compositions et ses premiers spectacles datent de cette époque où, «comme tout bon ado», il se complaît dans le heavy metal et le rock.

Son passage au campus Notre-Dame-de-Foy lui permettra d'ajouter une autre corde à sa guitare en l'initiant à la musique classique. «Ça a été une révélation», se rappelle-t-il. L'artiste originaire de Neufchâtel aura non seulement un coup de cœur pour Bach, Mozart, Beethoven, mais il s'ouvrira aussi alors à une plus grande versatilité musicale qui ne saura jamais nuire à qui veut faire carrière dans le métier.

Cela, Alain Moreau en goûte notamment les bénéfices depuis la dizaine d'années qu'il enseigne à l'école Troubadour. Derrière sa guitare ou sa basse, il partage son savoir-faire à une diversité d'élèves qui en redemandent dans tous les genres.

La musique de sa vie

«Je pense que la meilleure école, c'est le temps», dira-t-il toutefois à propos de la composition, sur laquelle il se concentre désormais après avoir énormément joué dans les bars. Maintenant qu'il a acquis et développé des outils, une mélodie peut lui venir à tout moment, dans la douche, dans l'auto, au beau milieu de la nuit. Il s'empresse alors d'enregistrer ou de transcrire ce qui résonne dans sa tête.

Cette disponibilité et cette expertise devenue naturelle, l'artiste de Charlesbourg souhaite donc les mettre au service de réalisateurs via son entreprise Wbe musique. Accorder la musique à l'image, voire donner de la force à l'image grâce à la musique, voilà le défi qui l'interpelle. Plus encore, «de faire en sorte que la musique soit écoutable même sans images. Ça, c'est important pour moi», précise celui qui, dans sa voiture, écoute des trames sonores des films de Tim Burton, composées par Dany Elfman.

Pour l'heure, vidéos corporatives, courts et moyens métrages constituent l'essentiel de son curriculum vitae en la matière. Mais qui ne rêve rien n'a rien: «Le but ultime serait d'être dans de grosses productions au cinéma», conclut Alain Moreau.

Les ingrédients d'une bonne musique de film

Temps

La musique doit suivre le temps de déroulement des images pour marquer le coup au bon moment, selon les besoins.

Émotion

La musique doit dégager de l'émotion pour que le spectateur la ressente.

Pour plus d'info: wbemusique.osmose-hebergement.com

Québec Hebdo