Changer le monde, une paire de lunettes à la fois


Publié le 22 mai 2013

Pakistan, Bénin, Roumanie, Équateur, Inde, Haïti…: lorsque Serge Poulin, de la lunetterie Poulin Opticien à Charlesbourg, s'envolera pour le Togo en décembre prochain, il n'en sera pas à sa première mission humanitaire. Mais ce sera la première de cette envergure, où différents travailleurs de la santé uniront leurs forces pour prodiguer des soins médicaux et améliorer la qualité de vie de la population pauvre de la ville de Dapaong.

Deux autres extraits d'entrevue sont en ligne: corvée de lunettes et Rotary International.

Les prémices de cette mission remontent à 2006, au moment où, participant à une campagne de vaccination contre la polio au Togo, Serge Poulin rencontre Frédéric Adom, ophtalmologue et directeur de l'hôpital local. Ils se promettent de collaborer ensemble un jour à un projet d'entraide optométrique.

En 2010, avec cette idée toujours en tête, le Québécois amasse 10 000 $ via la Fondation Poulin Opticien pour financer le cours de chirurgie de la cataracte de son confrère togolais, offert par Ophtalmo Sans Frontières. «Quand on fait des chirurgies de la cataracte, la chance qu'on a, c'est qu'en plus de redonner la vue, on retourne un enfant à l'école, parce que le plus jeune enfant de la famille sert un peu de guide pour aider la personne à se promener dans le village», explique Serge Poulin.

D'une durée d'un an, la formation s'est achevée en décembre dernier. La mission pouvait maintenant prendre forme.

Une mission pour mieux voir le monde

Chirurgies de la cataracte, examens de la vue, examens dentaires, opérations contre l'hydrocèle (gonflement anormal du scrotum), don de mains artificielles, distribution de brosses à dents, de lunettes, de médicaments…: l'équipe d'une vingtaine de personnes, membres de clubs Rotary et assistés pour l'occasion par Terre Sans Frontières, déploiera tout un éventail de services pendant 10 jours.

De son côté, Serge Poulin débarquera avec 8000 paires de lunettes; il en remettra 2000 gratuitement et laissera l'excédent, qui sera vendu à bas prix. En mars dernier, il tenait une première corvée de lunettes à son magasin, invitant ses clients à venir trier et nettoyer les paires qui, par la suite, seront analysées et ensachées. En plus de la trentaine de volontaires qui ont répondu à l'appel, d'autres partenaires lui prêtent main-forte en lui remettant le fruit de leurs propres récoltes, dont la Caisse populaire Desjardins et le Club Lions.

Rotarien dans l'âme

Avec un tel degré d'engagement, il n'est pas étonnant que Serge Poulin ait été nommé gouverneur de district des 53 clubs Rotary des États-Unis et du Québec, un mandat qui se termine en juin. Membre depuis 12 ans, il ne tarit pas d'éloges sur ce mouvement qui lui permet d'entretenir sa flamme pour l'entraide locale et internationale.

D'ailleurs, il ne sera pas sitôt revenu de sa mission au Togo qu'il repartira, en janvier 2014, aux Philippines, puis en Inde en mars suivant. La fibre philanthropique de ce globe-trotter ne semble connaître ni limite ni frontière.

Trois autres corvées sont prévues d'ici le départ. La prochaine aura lieu le dimanche 2 juin, de 9 h à 12 h, dans les locaux de l'opticien (5020, 1re Avenue).

Les gens peuvent en tout temps rapporter leur paire de lunettes chez Poulin Opticien. Toutes les lunettes recueillies sont remises à des personnes dans le besoin lors des missions humanitaires.