Sections

Un couple de Charlesbourg lance une «friperie de luxe»

5 à 7 d’ouverture le 15 septembre


Publié le 10 septembre 2017

Le couple donne au suivant!

©(Photo gracieuseté)

AFFAIRES. Véronique Gagné, une comptable, et son mari, Pascal Lapierre, un cadre œuvrant dans la sécurité publique, ouvriront le 15 septembre une nouvelle boutique de vêtements et jouets usagés pour enfants. Voici Les P’tits Fringueurs.

L’idée a émergé au cours des dernières années dans les méninges des parents de deux enfants. Pour leur concept, ils se sont basés sur leurs expériences positives et négatives en ce qui a trait au magasinage pour enfants.

Nous ne sommes pas les premiers à ouvrir un tel magasin, mais à Charlesbourg, c’est le cas.

-Véronique Gagné

Tout d’abord, réglons une chose tout de suite: ils ne veulent pas être associés au terme friperie. Ce sera une boutique. «Une friperie de luxe!», disent-ils en riant. 

Le principe est simple: les clients prennent rendez-vous avec les propriétaires, qui font le tri des articles par souci de qualité, avant de les mettre en vente. Chaque mois, les gens recevront l’état de leurs ventes, et s’ils le désirent, ils pourront demander un chèque une fois par mois.

Pour les familles

Les nouveaux tourtereaux du monde des affaires ont pris racine au 8255, Henri-Bourassa dans le local 110, dans un ancien salon de bronzage.

Dans ce local de 3 400 pieds carrés, il y avait jadis une quarantaine de lits servant à bronzer le teint des clients. Dorénavant, place aux vêtements et jeux pour enfants ainsi qu’aux articles pour bébés!

«Nous voulions faciliter l’expérience-client aux familles. Nous offrons un accès aux poussettes et une petite salle de jeux. Tout pour offrir une aire de magasinage des plus agréables», explique Véronique Gagné, convaincue et convaincante.

Celle-ci continuera sa carrière de comptable – à son compte – parallèlement, tandis que Pascal Lapierre a pris un congé de son travail jusqu’au 1er février 2018 pour aider au lancement de la boutique. «Nous voulions bâtir quelque chose de familial. Être en affaires en couple, il y a des hauts et des bas, mais nous nous complétons à merveille. Ça va bien», ajoute M. Lapierre.

Le grand jour arrive à grands pas. Le 15 septembre, le magasin ouvrira en matinée. Le soir, il y aura un 5 à 7 (ouvert à tous). D’ici là, les propriétaires invitent les citoyens à amener des articles pour remplir les tablettes et l’entrepôt de leur local.