Un peu de chaleur, s'il vous plaît

Agences de voyages


Publié le 26 février 2015

MÉTÉO. Selon les données de la NASA, la planète a connu en 2015 son deuxième mois de janvier le plus chaud depuis le début des relevés de températures en 1880. La province de Québec fait toutefois figure d'exception alors que le froid a été particulièrement mordant, enregistrant des températures en deçà des moyennes pour ce début d'année. Les agences de voyages locales auront-elles profité de la frilosité des gens?

«C'est sûr qu'on est beaucoup plus achalandé lorsque le mauvais temps s'installe. Les journées de tempête, on a beaucoup plus d'appels. La température joue aussi sur l'humeur des gens. On se fait appeler très régulièrement pour trouver des voyages de dernière minute, dans les 15 jours à venir suite à leur appel pour la réservation», confirme d'emblée Edvin Cerimagic, de Voyage Vasco Charlesbourg.

Le directeur marketing évalue que les mois d'hiver connaissent d'année en année une hausse de 10 à 15% – une augmentation qui ne devrait pas faire exception cette saison même si, fait-il remarquer, les tarifs sont actuellement un peu plus élevés.

«Dans cette période-ci, beaucoup de croisières ont été vendues», répond M. Cerimagic sur le type de voyages qui a présentement la cote chez Voyage Vasco. Nouveauté cette année, la compagnie Celebrity Cruise Line offre des croisières tout inclus au départ de Québec exclusivement. «Ça a tellement bien fonctionné que tout a été vendu au bout de deux mois pour la saison hivernale», constate-t-il.

Le Sud en perte de vitesse?

Du côté de Voyages Paradis, si on établit un certain rapport de cause à effet entre la météo et les réservations, la réaction épidermique au mauvais temps paraît plus précoce.

«On a plus [d'appels] à l'automne. La saison démarre quand il commence à faire froid. S'il commence à faire froid d'un coup sec ou s'il y a une tempête de neige, les gens se disent que l'hiver est arrivé et qu'il est temps de réserver leur voyage», explique Charles Paradis, qui confirme d'ailleurs que le redoux de Noël a amené un moment de répit après des semaines bien occupées. Certes, le rythme a repris après les Fêtes, «mais là, comme il fait froid tout le temps, c'est le statu quo normal!», s'empresse d'ajouter le voyagiste de Charlesbourg.

Malgré le mercure sous zéro, les destinations soleil ne semblent pas pour autant jouir de la même popularité qu'auparavant. «À une époque, les vacances dans le Sud nous occupaient à pratiquement 95%, de la fin d'août jusqu'à la mi-février. Aujourd'hui, la diversité des voyages fait qu'on vend un peu de tout à l'année longue», analyse celui qui a repris les rênes de l'entreprise familiale fondée en 1955.

Réservations en ligne

Alors qu'on pourrait s'attendre à ce qu'Internet fasse mal aux agences de voyages, Edvin Cerimagic et Charles Paradis n'observent aucune baisse significative de leur clientèle avec les années. Ils s'entendent pour dire que les clients préfèrent encore discuter avec un agent qui connaît son affaire.

Top 3 des destinations privilégiées chez Voyage Vasco

Cayo Santa Maria (Cuba)

Punta Cana (République Dominicaine)

Riviera Maya (Mexique)

Vague de froid à Québec

-7,6

janvier 2010

-10,3

janvier 2011

-10,9

janvier 2012

-11,7

janvier 2013

-12,5

janvier 2014

-14,8

janvier 2015

Températures moyennes enregistrées à l'aéroport Jean-Lesage

Membre du Groupe Québec Hebdo