Clinique pour reprendre les guidons en toute sécurité


Publié le 13 mai 2017

La Journée de la sécurité à moto vise à sensibiliser les motocyclistes, afin de commencer la saison en toute sécurité.

©(Photo TC Media – François Cattapan)

TRANSPORT. L'an dernier, la moitié des accidents de moto se sont produits sans collision avec un autre véhicule. Un constat troublant qui a poussé la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et ses partenaires à tenir une clinique destinée à sensibiliser les motocyclistes, afin de commencer la saison en toute sécurité.

Intitulée la Journée de la sécurité à moto, l'activité gratuite s'est déployée, samedi, sur les terrains du Centre de formation en transport de Charlesbourg. Lors de cet événement, les motocyclistes ont pu échanger avec des experts et s'exécuter sur des parcours de perfectionnement avec leur moto. Ils étaient également invités à assister à des ateliers sur la préparation mécanique, des démonstrations sur le contrôle de la moto et des présentations sur les équipements sécuritaires.

Le plus préoccupant, c'est que 50% des accidents de moto sont survenus par beau temps, sur une chaussée sèche, en ligne droite, dans des zones rurales paisibles où la limite de vitesse est à 50km/h. Inattention, baisse de vigilance, témérité? Toutes les options sont considérées.

Béatrice Farand, directrice des relations médias à la SAAQ

La directrice des relations médias à la SAAQ, Béatrice Farand, estime qu'un rafraîchissement des bonnes habitudes est requis puisque la moto ne se pratique pas toute l'année.
(Photo TC Media – François Cattapan)

Selon Béatrice Farand, directrice des relations médias à la SAAQ, comme la moto ne se pratique pas à longueur d'année, il est important de faire des rappels de sécurité en début de saison. «Cela permet de rafraîchir la mémoire des motocyclistes quant à la préparation de leurs expéditions, aux bonnes manœuvres et au port de vêtements appropriés. Avant de reprendre la route, insiste-t-elle, il y a lieu de s'outiller pour retrouver ses bonnes habitudes et ses bons réflexes.»

Bilan préoccupant

La porte-parole de la SAAQ rappelle que 54 motocyclistes ont perdu la vie sur les routes du Québec en 2016. Un bilan qui affiche une hausse, tout comme celui du parc de motos qui est passé de 145 000 à 180 000 engins au cours des cinq dernières années. Les décès sont survenus dans tous les groupes d'âge, autant chez les débutants que chez les plus expérimentés.

Exemple d'information pertinente à assimiler, le tapis rouge autour de ce camion lourd illustre l'étendue de sa zone d'angle mort.
(Photo TC Media – François Cattapan)

«Toutefois, le plus préoccupant, c'est 50% des accidents de moto sont survenus par beau temps, sur une chaussée sèche, en ligne droite, dans des zones rurales paisibles où la limite de vitesse est à 50km/h. Inattention, baisse de vigilance, témérité? Toutes les options sont considérées et c'est ce qui nous a amenés à mettre sur pied cette Journée de la sécurité à moto», explique Mme Farand.

Il s'agit de la première fois au Québec qu'un événement de cette importance est orchestré à l'intention des motocyclistes. Après Mirabel, dans la région de Montréal, une semaine auparavant, c'était au tour de Québec de l'accueillir cette fin de semaine. Considérant le succès obtenu et l'intérêt manifesté par les participants, il y a tout lieu de croire que la SAAQ et ses partenaires voudront répéter l'expérience chaque printemps.

Rappels avant le départ

Quelques vérifications simples pour prendre la route à moto en toute quiétude :

-État et pression des pneus

-Niveau des fluides et de l'huile à moteur

-Bon fonctionnement des freins et suspensions

-Embrayage et système d'entraînement (chaîne, courroie ou transmission)

-Éclairage, clignotants, miroirs et accessoires

Pour plus d'information : www.saaq.gouv.qc.ca

TC Media