Les joueuses des Titans du Cégep Limoilou visent haut

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’équipe de hockey féminin des Titans du Cégep Limoilou vise les grands honneurs et c’est vendredi soir à l’Arpidrome de Charlesbourg que cette quête commence. Pour lancer la 12e année du programme, les joueuses des Titans recevront les Nordiques du Collège Lionel-Groulx.

L’équipe de hockey féminin des Titans du Cégep Limoilou pour la saison 2011-2012. (Photo courtoisie)

Pour l’entraîneur de l’équipe, Pascal Dufresne, il ne fait aucun doute que ses hockeyeuses ont le talent nécessaire pour connaître une excellente saison. «Au collégial, les équipes connaissent un cycle de trois ans. Nous en sommes à notre deuxième année, avec seulement cinq nouvelles joueuses sur 20. L’an passé, on a fini troisièmes avec une équipe très jeune. Je m’attends à encore plus de succès cette année.»

Déjà, les matchs présaisons annoncent une belle réussite. «On revient d’un tournoi préparatoire à Hamilton auquel participaient une quarantaine d’équipes canadiennes et américaines. On a fini troisièmes alors on est bien contents», affirme l’entraîneur.

Les joueuses à surveiller cette année : la gardienne de but Joannie Lebrun, qui a été nommée meilleure gardienne de la ligue l’an passé et le noyau de défenseures que Pascal Dufresne décrit comme dominant.

Le hockey féminin, c’est aussi l’occasion de mieux observer les structures de jeu. «Le hockey féminin est beaucoup plus axé sur la stratégie, sur le système de jeu collectif. C’est beaucoup plus facile d’enseigner aux filles qu’aux gars. Quand on montre un jeu à une fille, elle va le compléter. Chez les gars, ça se termine souvent avec une mise en échec», explique l’entraîneur.

Match des étoiles et première division

Un autre événement important marquera la saison de l’équipe de hockey féminin des Titans du Cégep Limoilou : le match des étoiles de la ligue collégiale dont elles seront les hôtes le 15 janvier.

Les joueuses de Québec devraient également compétitionner contre de meilleures équipes à compter de l’an prochain. C’est que le nombre de formations dans la ligue passera de huit à dix, ce qui entraînera la formation de deux divisions. Les Titans joindront la division 1, la plus forte. «Il y avait trop de disparité, on avait besoin de ça», assure Pascal Dufresne.

Charlesbourg Express, membre du groupe Québec Hebdo

Lieux géographiques: Titans du Cégep Limoilou, Hamilton, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires